Les Inrockuptibles : Septembre 2005.

Publié le 4 février 2006

Logo InrockUne tordante satire de nos politiciens par un sampleur dingo

A la manière du brillant anglais Cassette Boy, qui passe sa vie à enregistrer, découper, recoller et remodeler les discours des politiciens jusqu’à leur faire tenir les propos les plus surréalistes ou infâmes (il a également réussi, par des centaines de copier-coller, à faire aboyer Walk on the Wild Side de Lou Reed à son chien…), le Tourangeau Polémix est un couillon de la lune.

Avec son nom de bagarreur dans Asterix, il continue encore et toujours de lutter contre l’envahisseur télévisuel : Nicolas Sarkozy, dont la dialectique fait les frais d’un sampleur vicieux et rigolard, qui comprend tout de travers, bégaye, déraille, délire, crachouille et balbutie avec la volubilité d’un ivrogne goguenard (les tordants Vous saurez tout sur Sarkozy ou Tous les Tizenfants)… Parfois, Polémix fait aussi guincher, sur une drum’n’bass en basse fidélité ou une techno déclassée : on danse alors jaune, pendant que La Voix Off continue, inlassablement à marteler l’indicible – sans, et c’est ce qui dérange le plus, qu’on s’en offusque vraiment : comme si ces atrocités bricolées d’une main cinglée s’inscrivaient dans un lent et implacable glissement vers le monstrueux ordinaire. On peut appeler ça une démonstration par l’absurde. Mais si Sarkozy et ses petites phrases Vermot restent la principale victime de cet humour potache et de ces collages barbares, on croise aussi un Chirac au sommet de l’éloquence, de la syntaxe et de la gaudriole (Heu…, ou un tordant vrai-faux Le Maillon Faible) ou même quelques antiquités archivées d’un autre siècle, dont des certains Lionel Jospin ou Jean-Pierre Raffarin.
Ils faisaient quoi, eux, déjà ?

Jean-Daniel Beauvallet.

Batofar

Publié le

« … Intégré à la Férarock depuis 1991, Radio Béton n’en reste pas moins totalement indépendante d’un point de vue éditorial. La preuve, c’est sur cette station pour le moins atypique qu’officient les excellents Polemix et la Voix Off. Deux tarés pratiquant le mix politique sauvage. Un exercice militant consistant à détourner les discours politiques pour en faire des interludes musicaux hautement subversifs tels « Les Tizenfants » qui vient d’ailleurs de subir les foudres de la SACEM. Dans ce titre complètement surréel, on peut entendre très distinctement Sarko lancer un appel à la population afin que tout le monde vienne en masse donner ses enfants à la patrie, le tout sur fond de beats electro syncopés. Le résultat est jouissif, mais jugé trop choquant par la SACEM qui, d’après les dires de Polemix, aurait interdit aux Inrocks de faire figurer la dite chanson sur leur compil’ CQFD. On veut bien les croire, d’autant que ces deux-là (…) lors de leur passage éclair sur France Inter où, au bout d’à peine quelques semaines d’exercice, on leur a très gentiment demandé d’arrêter de moucher les politiques pour concentrer leurs attaques sur les « peoples »… »

Nouvel Obs.com 1/2

Publié le 3 février 2006

Vous aimez le Sarkoskunking ?  Le sketch a été fabriqué par la Voix Off en 2002.

Comment diable Onsfoudkilao a t-il chopé ce texte ? Mystère. Mais ça a été un fameux tube de l’été 2005 !

Logo Nouvel Obs.com– Mardi 29 novembre 2005 –

Sur internet, le rap répond au gouvernement

Attaqués par la droite sur la violence supposée de leur musique, des rappeurs répondent depuis longtemps sur le web, en créant des morceaux détournant les discours de politiques, notamment ceux de Nicolas Sarkozy.

Alors que députés UMP et gouvernement appellent ces derniers jours la justice à prendre des sanctions contre les rappeurs, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à appeler sur le web à sanctionner le gouvernement. Créé il y a quelques mois, le Wump laisse ainsi à disposition du public des morceaux qui détournent sans vergogne les discours des membres du gouvernement. »Une même foi » : Le Wump se définit lui même comme un collectif de « rappeurs d’horizons très divers, mobilisés au-delà de tout clivage par un même idéal, une même foi dans le défoulement musical en résistance à la violence d’Etat » qui « s’exprime à travers une musique moderne, bricolée, libre, détournée, sans respect pour ceux qui l’ oppressent ». De nombreux morceaux sont ainsi en libre téléchargement sur le site. Sur un autre site, Onskoudkilao, un reggae, « Sarko Skankin« , reprend de nombreux passages de discours du ministre de l’Intérieur. Le morceau a été réalisé par Polemix et La Voix Off (textes) et l’association Onsfoudkilao, sur un vieux morceau reggae de Studio One. Le tout est disponible gratuitement sur le web.

Télérama – 22 novembre 1995.

Publié le 2 février 2006

Logo TéléramaLes rois du magma sonore

Comme toute radio associative qui se respecte, Radio Béton mélange harmonieusement salariés et bénévoles. Jibédé et Def font partie de la deuxième catégorie. Le premier touche les allocations chômage, le second le RMI mais, précise-t-il « Je ne suis pas Rendu Mou pour l’Inaction« . Pour accéder au micro, tous deux payent une cotisation et utilisent leur propre matériel. Chaque jeudi, de 19h à 21h, les deux amis proposent un rendez-vous insolite aux Tourangeaux :
« La Voix de l’Eternel« , sorte de magma sonore à la poésie orgiaque où œuvrent en direct les musiciens les plus branchés de la ville. On y entend des discours politiques, avec une prédilection pour ceux de Jacques Chirac, des explosions nucléaires, des musiques ethniques, des mots des phrases, des oiseaux, des enfants et des concerts sauvages allant de la samba au rockabilly en passant par la musique tzigane et le musette. (…) Ce joyeux foutoir demande à chacun sept heures de préparation. Les deux compères se nourrissent de vieux enregistrements et engrangent tout ce qui leur tombe sur les oreilles : télévision, concert, ciné, pièce de théâtre, ballet, manifestation…
Très dense et pleine d’interrogation, leur émission s’écoute facilement. Elle rappelle L’œil du cyclone, ce magazine de Canal+ consacré aux nouvelles images, poésie en prime…

Anne-Marie Gustave. Télérama N°2293