1938 – Accords de Munich – France et Angleterre pactisent avec les nazis

Publié le 15 octobre 2018

Caricature soviétique de 1938. France et Angleterre trahissent et abandonnent aux nazis leur alliée la République tchécoslovaque.

1938 : Daladier – pour la France – et Chamberlain – Royaume-Uni – signent les Accords de Munich avec Hitler et Mussolini. Ces accords sont un pacte de non agression. Passé un an avant le Pacte germano-soviétique proposé par les nazis aux soviétiques en 1939.

A Munich, France et Angleterre trahissent leur alliée la République tchécoslovaque, abandonnée au IIIème Reich. En échange d’une illusion de paix dont personne n’est dupe.

Cette trahison n’est pas la première : En 1936, France et Angleterre ont déjà abandonné la République espagnole aux fascistes.

Les dirigeants anglais et français ont aussi permis aux nazis de construire leur puissance : On laisse le Reich réoccuper la Rhénanie. Reconstruire une armée. Annexer l’Autriche… Il ne s’agit pas que de pacifisme ou de lâcheté :  C’est une stratégie de l’oligarchie financière occidentale contre l’URSS.

Les Soviétiques, – qui ont bien compris la menace fomentée contre eux – , proposent à la France et à l’Angleterre des alliances contre le IIIème Reich. Mais pour les dirigeants occidentaux, les ennemis à abattre sont les rouges d’URSS. Pas les fascistes, qui ne sont que les instruments des capitalistes. Leaders anglais et français croient manipuler les nazis, dont tout le monde sait qu’ils feront inéluctablement la guerre à l’URSS…

Après, peut-être, avoir mis « un peu d’ordre chez nous »… espèrent certains oligarques français prônant le Plutôt Hitler que le Front Populaire.

Des dirigeants économiques bientôt comblés par « la divine surprise » de l’occupation, qui succède à « l’étrange défaite » de 1940…

Histoire racontée avec l’historienne Annie-Lacroix-Riz… En écoute ici.
Emission avec les copains profs d’Histoire-Géo autour de l’article du Monde Diplomatique : Un autre récit des Accords de Munich.

 

Comment combattre l’oligarchie financière d’aujourd’hui ?  …  Autre article du Monde Diplo : Face aux marchés, le scénario d’un bras de fer.

Lire

L’amour et la révolution

Publié le 8 octobre 2018

Avec Yannis Youlountas, auteur du film documentaire « L’Amour et la Révolution »,  disponible gratuitement sur internet.

On y voit des luttes populaires menées dans la Grèce de 2018. Notamment par les anarchistes du groupe Rouvikonas : Dans la rue, organisation de soupes solidaires. De dispensaires médicaux gratuits. Autogestion de lieux d’accueil pour migrants. Combat antifasciste. Lutte contre un aéroport inutile…

Les purges économiques infligées à la Grèce par des financiers européens continuent à plonger le pays dans la pauvreté et l’instabilité. Pourtant élu en 2015 avec le programme de gauche anticapitaliste de SyrizaAlexis Tsípras déçoit en obéissant aux ordres de banquiers élus eux, par personne…

Laboratoire européen de la sauvagerie capitaliste, la Grèce est-elle à la veille d’une insurrection populaire… ou de tout autre événement politique majeur ?

Quelles leçons les autres peuples européens doivent-ils tirer de l’exemple grec ?

Lire

Une Histoire de la Grèce

Publié le 1 octobre 2018

Drapeau ceinture Grèce générale

La semaine prochaine : Emission avec Yannis Youlountas, auteur du documentaire « L’Amour et la Révolution », à voir gratuitement sur internet.

Dans son film, Yannis montre une galaxie de luttes essentiellement menées par des anarchistes dans la Grèce de 2018 : Organisation de soupes solidaires. Dispensaires médicaux de rue. Autogestion de lieux d’accueil pour les migrants réfugiés. Combat contre les fascistes…
Cette semaine : Une rapide Histoire de la Grèce contemporaine. Avec l’article du Monde Diplomatique : « Il nous faut tenir et dominer Athènes »  : 1944 : Par peur des communistes, alors majoritaires en Grèce, les Britanniques désarment les résistants grecs. Et réarment les milices fascistes et autres collaborateurs des nazis… 1967 : Les USA remplacent les Britanniques, et la CIA instaure la dictature des colonels qui dure jusqu’en 1974

2015 : Election d’Aléxis Tsípras, de la coalition de gauche anticapitaliste Syriza. On aura alors pu être assez naïfs pour croire que la Grèce allait connaitre une réelle politique de « la vraie gauche ». Mais Tsipras abdique très rapidement devant les banquiers européens, et poursuit la purge austéritaire qui continue à plonger le peuple grec dans une épouvantable pauvreté… La Grèce est-elle aujourd’hui à la veille d’une insurrection populaire ?

Lire

Capitalisme. Esclavage. Mondialisation. Guerre…

Publié le 24 septembre 2018

Avec les copains profs d’Histoire-Géo, autour des articles du Monde Diplomatique de Septembre 2018 :

– Où est née la mondialisation ?

– Libéraux contre populistes, un clivage trompeur.

– L’OTAN ne s’étendra pas d’un pouce vers l’Est.

Lire

Franck Lepage – Episode 1/2 – Education populaire : Fabriquer du temps de cerveau disponible pour la révolution

Publié le 4 juillet 2018

franck-lepage-epinglePourquoi « la culture » officielle est-elle parfois si emmerdante ?

Et pourquoi n’ose t-on pas toujours le dire ? …

Rencontre avec Franck Lepage, de l’Ardeur et de feu la SCOP Le pavé :

L’un des créateurs des conférences gesticulées

Petite Histoire de l’Education Populaire de 1945 à nos jours…

Retour sur la conférence « Incultures« :

« La culture » : Champ de bataille et outil de guerre sociale…

Ou comment tout a été fait pour séparer « culture » de « peuple »…

Lire