Des habitants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes – 1/6 – Dominique, habitant « historique »

Publié le 26 septembre 2016

Si un jour des historiens honnêtes écrivent l’Histoire de cette lutte, ils diront des habitants de la ZAD qu’ils sont des résistants. Pas des terroristes.

Légitime combat contre ce projet d’aéroport INUTILE, (celui de Nantes Atlantique fonctionne à 40% de sa capacité). Massacre écologique. Dangereux bétonnage d’une zone humide, (faudra pas pleurer à la prochaine inondation). Enorme gabegie d’argent public qui pue la corruption par la mafia VINCI. Scandale politique et démocratique… Ce criminel projet d’aéroport est une horreur emblématique et médiatique, parmi des dizaines d’autres Grands Projets Inutiles : Incinérateurs. Tunnels TGV-TAV. Lignes très haute tension…

Contrairement à ce qu’affirme la propagande des médias dominants, -qui présentent les « zadistes » comme un noir bloc d‘ultra-gauchistes-paumés-drogués-violents-, cette lutte fédère une mosaïque gens tous différents, d’horizons divers, venus là pour tenir le terrain avec les paysans dits « historiques ».

Pour user de mots nobles devenus des insultes, la ZAD est une extraordinaire expérience démocratique, où l’on protège la chose publique (la res publica). « Société » qui, depuis des années, fonctionne sans police, sans tribunaux, sans HP… et sans chef. Bien que certains s’en défendent, les « zadistes » (ré)inventent une sorte de « parlement permanent » où tous sont « députés ». Dans le bocage nantais, ce territoire d’environ 10 kilomètres sur 2, cultivé partout en jardins maraîchers, produit de la nourriture, et en exporte !

Premier épisode de cette série de six portraits d’habitants de la ZAD. Six individus qui ne parlent pas pour la ZAD , mais de la ZAD, en leur nom propre.

Vous avez déjà rencontré Dominique Fresneau de l’ACIPA lors de précédentes émissions. Dominique est né à Notre-Dame-des-Landes. Son père, paysan, lutte contre ce projet depuis les années 70…

Samedi 8 Octobre 2016 : Grande manifestation sur la ZAD…   A lire…   Site de la ZAD…   Merci à Valk pour les photos.

Lire

Les USA préparent-ils une Troisième Guerre mondiale ? Si possible nucléaire ?

Publié le 18 septembre 2016

La Russie veut la guerre
Autour de l’article du Monde Diplomatique de Septembre 2016 : A Washington, scénarios pour un conflit majeur.

Le complexe militaro-industriel américain – (pourtant dénoncé en 1961 par le Président Républicain Ike Eisenhower lui même) – prépare aujourd’hui, en Europe, une guerre – avec option nucléaire – contre la Russie. L’Empire US ne supporte pas la concurrence des empires chinois et russes. Les USA sont en déclin ; la seule chose que ce pays sache faire, c’est de fabriquer des armes et s’en servir. ADN de violence d’ailleurs constitutionnel.

Côté Russie, pas étonnant de voir aujourd’hui un féroce chef de guerre à la tête d’un pays auquel des « démocraties occidentales » font la guerre depuis 1917. Les Russes se souviennent notamment de 1941 : Guerre d’extermination menée par les nazis… avec la complicité de la France et de l’Angleterre. Guerre contre le IIIème Reich gagnée par l’URSS au prix de presque 30 millions de soviétiques tués. De 41 à 45, les USA – (dont on dit qu’ils nous ont « libérés ») – perdent moins de 500 000 hommes, Guerre du Pacifique y compris. Soit près de 60 soviétiques tués, pour 1 soldat US. Pas étonnant donc que ces très méchants Russes soient aujourd’hui un peu tendus… quand on les enclave, et qu’on les étrangle.

Comme pendant la Guerre Froide, la propagande anti-russe bat son plein. Les communicants qui se croient « journalistes » attisent la haine anti-popov… Pendant que les USA et leurs caniches de l’OTAN massent des troupes sur les frontières russes. Les marchands de canons se frottent les mains…

Lire

Retour de nos émissions Monde Diplo !

Publié le 16 septembre 2016

André-Emission Monde DiplomatiqueUne fois par mois, notre équipe de profs d’Histoire-géo commente quelques articles du Monde Diplomatique, l’un des rares journaux dignes de ce nom, le reste de la presse française n’étant que de la propagande plus ou moins indigente. Y compris France Inter – que nous appelons Radio Paris – ce qui est d’autant plus scandaleux que Radio France – financée par le contribuable – est sensée être une entreprise de service public. Pas une agence de communication patronale animée par des collabos à la Patrick Cohen.

Pour parler des médias dominants, nous évitons d’ailleurs le terme usurpé de journalistes, et préférons celui de communicants« Le 4ème pouvoir » est un mythe : Avant d’être de supposés « journalistes », les communicants sont avant tout des salariés : Donc des gens qui ont un patron : Un patron qui est soit l’Etat, (c’est à dire Sarko ou Hollande, ce qui est pareil). Ou un patron d’une entreprise privée fabriquant des armes, du béton ou des centrales nucléaires… et autres philanthropes épris de bien commun et de vérité.

Si par hasard un « journaliste » dit quelque chose qui déplait à son patron, il se fait virer ou censurer, (comme c’est par exemple arrivé à l’excellent Hervé Kempf, qui a depuis créé Reporterre). Mais cela n’arrive presque jamais, les  communicants se faisant greffer un Ministre de l’Intérieur automatique dans le cerveau, opération réalisée dans de prétendues « écoles de journalisme ». Opération indolore, l’école ayant déjà préparé le décervelage du citoyen.

Pourquoi risquer sa carrière en faisant du journalisme ? Les places sont rares, mais bonnes : Une fois son trou creusé dans le fromage, (exonérations d’impôts ; illusion de pouvoir et d’importance ; possibilité, en toute impunité, de tripoter et malmener des précaires rampants…) Au travail d’information, le « journaliste » standard préfère ses hochets et privilèges. Voir le livre et le film Les nouveaux chiens de garde. Et pourtant, les résistants du CNR nous avaient bien mis en garde contre la presse pourrie contrôlée par les puissances d’argent.

En attendant notre émission Diplo de rentrée, un film de notre ami Yvan Petit sur l’enregistrement de l’émission Diplo de juin dernierA voir ici.

Jibédé

Sarko : « Il y a quelque chose que je suis très attaché… La France a toujours été du côté des dictateurs ».

Publié le 10 septembre 2016

Sarko expliqueEt dans la série « ces cancres qui prétendent gouverner un pays dont ils ne savent même pas parler la langue » : notre principale source d’inspiration pour les sketches de Polémix et La Voix Off !

En truquant pendant des années des centaines de discours politiques, nous avons parfois constaté que nous avions fabriqué des propos prophétiques. (Comme par exemple en septembre 2011, faire dire à Hollande : « Je ne suis pas de gauche » (bon, ça n’était pas hyper-prophétique), ou « DSK n’est pas irréprochable, DSK est éclaté, DSK est condamnable !« ). Et crac ! Six mois plus tard, le mec dit ou fait le truc qu’on lui a fait dire dans un sketch, et ce n’est plus un gag : c’est devenu réalité… plus très rigolote… Alors tu t’énerves, t’arrêtes de faire des sketches, et tu fais des émissions sérieuses pour expliquer pourquoi ces politicards de droite de tous bords – PS y compris– sont nuisibles.

Inculte. Vulgaire. Violent… Sarkozy a pendant des années été notre meilleure muse, car la plus facile des cibles. Qu’est-ce qu’on a pu rire avec lui ! Il n’y avait presque rien à faire : Sarkozy est naturellement grotesque. Le caricaturer est un boulot de fainéant. Quand Talonnettes 1er a rendu le trône, les détournements de Polémix et La Voix Off se sont taris.

Septembre 2016 : Sarko fait naturellement du Polémix et La Voix Off… sans même que nous n’ayons à faire de montage… Du coup, ça laisse du temps pour fabriquer des émissions pas rigolotes, comme l’épisode 4 de la série Jean Zay. J’espère qu’il vous plaira parce qu’il m’a donné du mal celui-là ! Bonne écoute !

Jibédé.

Lire