Complots à gogo ! – Wikileaks. Dictature capitaliste européenne. Privatisations…

Publié le 20 mai 2019

Autour des articles du Monde Diplomatique de Mai 2019 :
– Série « Les extrêmes se rejoignent » : Le cordon sanitaire. En qualifiant n’importe-qui de fasciste, (ou de populiste), on discrédite jusqu’aux anti-fascistes… et on parvient à faire élire des escrocs… parfois eux mêmes fascisants.
Wikileaks : L’indomptable Julian Assange : Héros de l’information devenu l’homme à abattre, Assange devrait être protégé et décoré pour service rendu à l’humanité : Il est abandonné de tous. Surtout des larbins qui se prétendent « journalistes » des médias dominants… dominés par l’argent.

Article de Juan Branco. (Voir vidéo)Voir carte : Médias français, qui Possède quoi ?
– Un empire européen en voie d’éclatement. L’illusion européenne capote encore plus depuis le déni de démocratie de 2005. Elire les députés d’un parlement sans aucun pouvoir ? Collaborer à la dictature d’une « Europe » de financiers que personne n’a élus ? … Servilement suivie par La France, la gross Allemagne se sent pousser des ailes. Elle exploite des européens « de secondes classe ». Sans avoir à envoyer les panzers…
– Electricité : Le prix de la concurrence. On nous rabâche que les privatisations de nos services publics baissent les prix et améliorent la qualité. Or, tout est plus cher et marche de plus en plus mal… Le mythe de la concurrence est une énorme arnaque…

Lire

L’Hôpital malade – Cancer du capitalisme

Publié le 13 mai 2019

L’Hôpital public se meurt.

1946-1947 : Le Ministre communiste Ambroise Croizat pose les bases des actuels systèmes d’Allocations Familiales, de Retraites et de Santé. Ces conquis sociaux révolutionnaires sont le patrimoine de ceux qui n’en ont pas.

Ces services publics sont dès le départ attaquées par tous les gouvernements qui se succèderont. Objectif : Privatiser et marchandiser nos services publics.

Comme partout, à L’Hôpital, nous ne sommes plus des usagers : Nous sommes devenus des clients.

Amputations permanentes des moyens humains et matériels. Management tyrannique visant au profit par l’exploitation des salariés et des patients.

Tenu à bouts de bras par des salariés à bouts de force, l’Hôpital public craque…

Rencontre avec des militants du syndicat SUD Santé Sociaux – Solidaires. Soldats de la santé par conviction. Exténués par leurs conditions d’exploitation. Affligés par la destruction de notre Hôpital.

Lire

Fake news : Les extrêmes se rejoignent

Publié le 6 mai 2019

Autour des articles du Monde Diplomatique :
Les extrêmes se rejoignent : De 1789 à nos jours : Petite Histoire d’une absurdité devenue un lieu commun. Comment faire passer l’extrême-gauche pour l’extrême-droite ? Les communistes pour des nazis. Mélenchon pour Le Pen… Objectif : Viser à un « juste-milieu », un « centre »… qui est évidemment à droite…
Fake News : Le plus gros bobard de la fin du XXème siècle : Les plus gros fabricants de fake-news sont les états. Exemple : Les supposées armes de destruction massive de Saddam Hussein, mensonge qui permit aux USA de faire la guerre d’Irak de 2003. Ou, en 1999, comment l’OTAN diffusa de fausses nouvelles pour guerroyer en Yougoslavie…
Les fake-news peuvent aussi masquer d’authentiques complots
A étudier : Carte du Monde Diplomatique : Médias français, qui possède quoi ?

Lire

Boycotter ces « élections » européennes ?

Publié le 29 avril 2019

Voter ? Ou boycotter ce simulacre de démocratie ? Elire des parlementaires quasiment sans aucun pouvoir, dans cette « Europe » dirigée par des financiers élus par personne ? Voter pour désavouer Macron ?

Voter, c’est valider le déni de démocratie de 2005 : Quand les Français votèrent « non« , et que cela fut quand même « oui » avec le Traité de Lisbonne de 2007.

Avec Jacques Nikonoff, Professeur Associé à l’Institut d’Etudes Européennes à Paris 8, l’un des fondateurs et ex-Président d’ATTAC, ex-membre du conseil scientifique d’ATTAC, Haut Fonctionnaire au Trésor, Ancien attaché financier à New-York…

Première diffusion : 2014.

Lire

Avec Anne-Cécile Robert : S’affranchir de cette dictature « européenne »

Publié le 23 avril 2019

Un véritable coup d’état « soft » a eu lieu au référendum de Mai 2005 !

2005 : Les Français votent non à cette Europe capitaliste… 2007 : L’oligarchie décide en catimini que ce sera quand même oui :  avec le Traité de Lisbonne.

Nous sommes dirigés par des technocrates et des banquiers élus par personne.

Pour sortir de ce piège, faut-il une nouvelle constitution française, comme le propose l’association Pour une constituante ?

– Avec Anne-Cécile Robert, Docteur en Droit Européen et journaliste au Monde Diplomatique. Première diffusion : 2014.

Lire