Aux origines du carcan européen

Publié le 8 avril 2019

Europe : Des Accords de Munich de 1938 au traité de Lisbonne de 2007 : Histoire de gros sous et d’autoritarismes.

Dès les années 1920, les capitalismes européens misent sur « la solution fasciste ». Puis se mettent sous « protection » du capital US après la défaite des nazis.

Les entreprises américaines seront les architectes d’une construction européenne sous diktat de l’Allemagne, dans laquelle le capital US a de vieux intérêts…

Avec nos profs d’Histoire André et Daniel autour du livre de l’historienne Annie Lacroix-Riz :  Aux origines du carcan européen. La France sous influence allemande et américaine.

L’historienne le dit souvent : « Les archives sont impitoyables ».

Lire

6 thoughts on “Aux origines du carcan européen”

  1. alors, je ne sais si c’est l’émission que je viens d’entendre, mais alors là : chapeau !!! du « mermet » toulonnais, la classe, scuzez-moi : j’aime radioactive et pas le rct, kiss. falco il aime lui ?

  2. Toujours scotché par l’histoire développée par André et Daniel ( z’ont pas dû avoir la vie facile à l’éducation nationale ces deux-là !).

    Je vais (également) faire écouter çà à mes deux filles… ça va donner la reprise des cours !

    Un grand bravo à tous !

  3. Bonjour,

    Épisode encore une fois très intéressant, merci !

    Petite question toutefois : Vous encensez Le Monde Diplo ainsi que Annie Lacroix-Riz pour leurs travaux plus que sourcés. Vous en profitez également pour régulièrement tacler Wikipédia pour son manque d’objectivité. Pourtant Wikipédia est également plus que sourcé (par exemple, l’articile sur Lacroix-Riz propose plus d’une centaine de sources différentes). Est-ce que vous vérifiez autant les sources du Monde Diplo que celles de Wikipédia ? Ou pourrait-on craindre un petit biais de confirmation ?

    Réponse : Bonjour. Question fondamentale ! Effectivement, pour affirmer, il faut des sources croisées.

    L’émission compte dans ses rangs quatre professeurs d’Histoire-Géographie. C’est notre seule « caution scientifique », et c’est maigre, sachant qu’il existe aussi des profs qui racontent des bêtises. Mais je connais mes profs, je sais qu’ils ont lu, et qu’ils continuent à lire des ouvrages d’Histoire sérieusement réalisés, c’est à dire avec des sources valides.
    Personnellement, non, je ne vérifie pas systématiquement les dizaines de sources citées chaque mois dans le Diplo. Mais depuis 20 ans que je lis ce journal, je ne l’ai jamais surpris en flag’ de mensonge, bien au contraire. Le Diplo s’est toujours révélé lucide et honnête : Le Diplo est à mon sens la seule source d’information fiable, avec le Canard. De plus, c’est un journal combattant : Par exemple, c’est lui qui a introduit en France l’idée de la Taxe Tobin…
    Quant à Wikipedia, – fondé par un « libertarien » (???) – : Wikipedia reflète l’opinion dominante. L’opinion dominante est pourrie par les propagandes.
    Il faudra un jour qu’on fasse une émission sérieuse pour coincer Fachopedia, et démontrer les dangers que la malhonnêteté intellectuelle qu’on y pratique font peser, notamment sur l’enseignement de l’Histoire… et donc sur la formation des citoyens.
    Il fut un temps où sur Wikipedia, on pouvait par exemple lire que la CIA n’avait rien à voir dans le coup d’état de Pinochet au Chili. Ou qu’Henry Ford, propriétaire dun journal antisémite, n’était pas antisémite… même s’il envoyait des chèques à Hitler pour l’anniversaire de son fürher chéri…

    D’autre part, sur Wikipedia, certains sujets (comme la fiche d’Annie Lacroix-Riz), sont verrouillés par des meutes de cyber-fachos, évidemment malhonnêtes.

    Petite anecdote : Il y a dix ans, un fan de Polémix et La Voix Off nous a créé une fiche Wikipedia. Puis, j’ai un peu actualisé cette fiche… et me suis fait tomber dessus par une bande de wiki-fachos qui a détruit notre fiche Polémix et La Voix Off. Leur « argument » ? : « Nous n’avons pas les moyens de consulter les originaux des nombreux articles de presse qui parlent de Polémix et La Voix Off : Donc, nous détruisons votre fiche ». Ces wiki-fachos se comportent comme des « historiens » staliniens qui font disparaitre les gens des photos. Je t’invite à survoler l’historique de la fiche Wikipedia de Polémix et La Voix Off : Edifiant sur la façon dont on pratique l’honnêteté intellectuelle sur Fachopedia.

    Alors Wikipedia, c’est très bien pour connaitre la longueur d’un fleuve, ou les personnages d’Harry Potter… mais pas pour faire de l’Histoire honnête.

    – Jibédé – Producteur de l’émission

  4. Wikipedia est sourcé… avec les sources qu’on voudra bien lui fournir… Pour étayer les point qu’on voudra bien y écrire….
    C’est un outil, au même titre qu’un marteau : on peut aussi bien enfoncer un clou que fracasser un crane avec…
    Et si le monde diplo n’est pas objectif (quiconque affirme être objectif est d’une prétention intersidérale), et qu’il est plutôt de confession « gauchiste », au moins il y a à parier qu’il y aura matière à y trouver des sujets boudés par la doxa dominante, ou des éléments qui remplissent les blancs des sujets de cette doxa dominante. C’est déjà pas si mal vis à vis de BFMTV, Le Monde, le Huffingtonpost ou GALA…

    Wikipedia c’est souvent pas mal pour avoir un état des lieux des connaissances et arguments, ou parfois juste la virulence, des chiens de garde sur des sujets historiques ou politiques…

  5. Bonjour Jibédé,

    Merci pour votre réponse.

    Je suis donc aller voir la discussion sur Wikipédia (ainsi que le billet sur Wikibuster) et je vois ce que vous voulez dire. L’un des principales arguments qu’ils avancent est que la plupart des sources que vous prodiguez n’est pas disponible gratuitement (contenu seulement disponible pour les abonnés). Je comprends cette argument : comment être sûr de ce que vous avancez si on n’a pas accès dans ce cas ?

    On touche un sujet qui m’avait déjà interrogé, qui est tout particulièrement épineux dans le domaine de l’histoire : les faits que les prof d’histoire d’ici ou là, de Polémix ou d’ailleurs, avancent, proviennent souvent de livres qui ne sont plus en vente ou chères ou difficile d’accès. Il y a finalement toujours une question de confiance là-dedans comme vous (et moi-même) avec le Diplo. Pas facile, dans ce cas, de se faire un idée vraiment solide…

    Sur Wikipédia, on arrive dans beaucoup de sujets à la limite des connaissances des gens qui ne sont pas dans le domaine. Après je me sers beaucoup de ce site pour des sciences dites “dures” (mathématique, physique, informatique) et le niveau de certains de ces articles peuvent être de très haut niveaux ! Je connais des doctorants ou même des professeurs qui mettent à jour les fiches sur leurs sujets respectifs. Mais il faut avouer, que dans ces domaines, les sources sont beaucoup plus facilement accessibles (à ma connaissance) et donc plus facilement vérifiables.

    Je rebondis juste là dessus : “Il fut un temps où sur Wikipedia, on pouvait par exemple lire que la CIA n’avait rien à voir dans le coup d’état de Pinochet au Chili” ou “Ou qu’Henry Ford, propriétaire dun journal antisémite, n’était pas antisémite…”, le fait que ça le soit aujourd’hui n’est-il pas un signe que le système de Wikipédia fonctionne ? Dans une certaine mesure, avec le temps bien sûr. Si Wikipédia était aussi pourri que vous le dites, beaucoup de chose n’apparaîtraient pas du tout non ?

    Après on touche ici clairement une importante limitation de Wikipédia, n’est pas encyclopédiste/ historien/mathématicien/etc qui veut ! Et ça vaut aussi pour ceux qui sont à l’encontre l’opinion dominante.

    Bref, c’est peut être pas l’endroit pour entamer ce genre de débat. En tout cas, je suis impatient d’entendre votre émission sur Wikipédia ! J’espère que c’est déjà dans les tuyaux. ^^

    Sur ce, bonne journée !

    PS: “Producteur de l’émission” mais est-ce que c’est aussi vous qu’on entendant dans l’émission ?
    Réponse : L’argument des fachos qui ont détruit la fiche Wikipedia de Polémix et La Voix Off ne tient pas. Si ces gens n’ont pas les quelques euros nécessaires pour consulter les originaux des journaux cités, qu’ils s’abstiennent donc de préttendre faire de l’Histoire ou quoi que ce soit sur Wikipedia.
    Notons que dans la partie Revue de presse de notre site, nous publions la reproduction de la page que le dessinateur LUZ de Charlie a consacré à Polémix et La Voix Off : je ne vois pas comment nous aurions pu produire un faux.
    En plus de ces articles, il est également possible d’écouter sur notre site les émissions que France Inter ou RFI nous ont consacré. Comment aurions-nous pu contrefaire les voix de Rebecca Manzoni ou de Frédéric Bonnot ?
    Pour ces facho-censeurs de Wikipedia, détruire notre fiche ne relève pas de la rigueur scientifique, mais de destruction idéologique.
    Quant au prix des livres : Oui, c’est cher quand on est pauvre. Sinon, il est possible d’acheter les bouquins de Lacroix-Riz pour 12; 15, 25 ou 30€.. soit le prix normal d’un gros bouquin…
    Et sinon, oui, c’est bien moi qui anime l’émission.
    Merci pour cet échange ! Au plaisir de te lire à nouveau.

Leave a Reply