1789 – Révolte fiscale – Révolution bourgeoise

Publié le 11 février 2019

Louis XVI n’était pas un idiot. Il n’a pas été guillotiné au pied de la Bastille le 14 juillet 1789…
Dépoussiérage de clichés sur La Révolution Française avec nos profs d’Histoire André et Daniel :
Déclenchée par l’injustice fiscale, la Révolution de 1789 a aussi été faite par des riches et des curés.

Cette « première révolution » installe le pouvoir des bourgeois. Elle n’est pas favorable aux pauvres qui perdent des droits, sans vraiment en gagner de nouveaux… Si ce n’est, un peu plus tard, le droit de pouvoir voter pour des riches…
Les bourgeois ont arraché le pouvoir à l’aristocratie. Mais veulent garder un roi.

1791 : Trahison et tentative de fuite de Louis XVI. Il est pardonné.

1792 : Louis XVI déclare la guerre à l’Autriche … dans l’espoir que la France perde…
Deuxième phase la Révolution : 1792-1794La Terreur… La France est attaquée de toutes parts par les autres puissances européennes… monarchiques… La jeune République prend les mesures radicales d’un pays en guerre… sur les fronts extérieurs… et intérieurs…

Lire

Révoltes fiscales d’hier et d’aujourd’hui – Pas de liberté sans égalité

Publié le 17 décembre 2018

Autour des articles du Monde Diplomatique, avec les copains profs d’Histoire-Géo :
Aux sources de la colère contre l’impôt.

André évoque des milliers de révoltes fiscales, du Moyen Age aux gilets jaunes…
Pas de liberté sans égalité.

70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948…

Lire

Dette : Un choix politique… Plus l’arnaque est grosse, mieux elle passe…

Publié le 26 mars 2018

On nous fait croire que dette et fiscalité sont des problèmes bien trop complexes pour les citoyens. Que seuls des « spécialistes » peuvent comprendre ces phénomènes… pourtant bien plus simples qu’il n’y paraît.

Plus les ficelles sont grosses, mieux l’arnaque fonctionne…

Chaque année, la supposée « dette » française se creuserait d’environ 100 milliards. On nous rabâche que la France serait donc devenue un pays pauvre qui n’aurait plus les moyens de financer des conquêtes sociales pourtant instaurées dès 1946, quand le pays était vraiment pauvre, ruiné par la guerre…

Or, en 2018, la France est le 6ème pays le plus riche du monde. De l’argent, il y en a. Beaucoup. Mais il s’évapore, avec la complicité du pouvoir politique, au service du capital.

Car chaque année, de riches Français escamotent au moins 100 milliards. Soit au minimum l’équivalent de la « dette », – si ce n’est plus -, qui ne rentre pas dans les caisse de l’Etat.

100 milliards fraudés et manquants, dont environ 80 milliards en évasion fiscale, auxquels s’ajoutent 20 milliards en optimisation fiscale.. sans parler des niches fiscales et autres cadeaux faits aux riches…

Si on laisse les riches frauder, la dette est donc un choix politique.

Pour effacer « la dette »,  il suffirait d’en avoir volonté politique : Voter des lois et donner aux Inspecteurs des Finances les moyens de traquer la fraude…

Explications avec Thierry Durin, Inspecteur des Finances, et syndicaliste CGT-Finances Publiques…  Nos autres émissions sur la dette sont ici.

Lire